Les fruits secs sont-ils trop riches ?

Tout d’abord, il faut distinguer les fruits secs (pomme, abricot, banane), des fruits oléagineux (amandes, noisettes, noix…)

Les fruits secs sont des fruits frais qui ont été déshydratés.

Leur quantité de sucre est la même que dans un fruit frais, mais leur concentration en sucre est supérieure, d’où ce goût sucré important.

Ils sont donc intéressants pour un sucrage rapide ou une consommation plaisir, à condition de respecter une quantité équivalente à un fruit frais. Sinon la quantité de sucre dans le sang peut rapidement évoluer.

Ils peuvent être utilisés en fin de repas comme un fruit frais, ou alors, lors d’une randonnée ou une compétition sportive.

Les fruits oléagineux  sont des fruits décris comme riches en matières grasses.

Ces fruits sont riches en graisses, mais ce sont des graisses de qualité. Ce sont de véritables concentrés de nutriments au service de notre alimentation. Ils sont riches en fibres, en phosphore, calcium, fer, potassium…et oméga 3.

En cas de petite faim, nous pouvons donc consommer une petite poignée d’amande ou de noix. Nous pouvons ajouter ces aliments dans des préparations culinaires. Leurs dérivés, en laits végétaux (lait d’amande ou de noisette) ou en purées (purée d’amande ou de noisette), peuvent être de réelles alternatives aux produits laitiers animaliers, et être de nouvelles sources de plaisirs culinaires.

Les fruits secs et les fruits oléagineux sont des produits sucrés et gras mais de très bonne qualité s’ils sont bien utilisés dans notre alimentation!

Ils sont un  vrai atout pour une bonne santé en consommation quotidienne.

Les fruits et légumes d’automne pour garder la forme

A l’automne, la variété de fruits et légumes devient moins importante, mais nous pouvons compter sur certains produits pour se faire plaisir et être en bonne santé.

Les bons légumes de l’automne

Les épinards sont bons pour la vue et ont un rôle contre le stress oxydatif grâce à leur composition en caroténoïdes et vitamines A. Il peuvent être consommés crus en salade pour avoir tous leurs bienfaits, ou alors, en préparation cuite avec l’assaisonnement de votre choix.

Les brocolis, eux, aident à lutter contre les infections de l ‘hiver grâce notamment à leur forte concentration en vitamine C. Il faudra les consommer rapidement après leur achat pour conserver un maximum de vitamines et minéraux.

Le radis noir a un effet détoxifiant pour le foie, en favorisant la sécrétion d’acides biliaires et en facilitant l’évacuation des déchets toxiques présents dans l’organisme. Il va donc permettre de détoxiquer en douceur l’organisme, en l’intégrant dans vos préparations ou en le mangeant cru en salade.

Les bons fruits de l’automne

La pomme, peu calorique, favorise la digestion et le transit grâce à un composé important qui est la pectine. Elle favorise notamment la réduction du mauvais cholestérol. La pectine a pour propriétés de capter les graisses et aussi d’apporter un sentiment de satiété.

Le raisin très riche en flavonoïdes (surtout pour le raisin rouge) a des pouvoirs importants antioxydants. Il aide à lutter contre le vieillissement des cellules. Attention, le raisin est sucré, il faudra limiter sa consommation à une dizaine de grains (petite grappe).

 

En automne, il faut préparer l’hiver et cela peut se faire avec plaisir! Variez les produits, les couleurs et les textures et vous serez prêts pour combattre l’hiver.

Quelle matière grasse utiliser pour une alimentation saine ?

Les matières grasses sont essentielles au bon fonctionnement de notre organisme et ne doivent pas être éliminées de notre alimentation. Elles sont importantes pour nos cellules et si nous n’en avons pas, nous allons créer des carences, tout le contraire d’une alimentation équilibrée.

Certaines ne sont pas créés par l’homme et doivent donc être apportés dans notre alimentation, sous peine de créer des carences. Un régime sans graisse sur le long terme est dangereux pour la santé. Nous retrouverons ces graisses dans les assaisonnements et produits pour la cuisson. Cependant, il va falloir choisir les bonnes graisses pour ne pas avoir des effets délétères.

 Les Omégas 3

Certains acides gras essentiels sont sensibles à la chaleur : Nous utiliserons pour les assaisonnements les huiles de sésame, de noix, de pépins de courge,  de soja, de colza qui sont riches en oméga 3 ! Ces huiles riches en oméga 3 sont très intéressantes pour la santé puisque les oméga 3 sont protecteurs du système cardio-vasculaire et un anti-inflammatoire naturel.

Les oméga 3 ne supportent pas la cuisson et sont aussi sensibles à la lumière et à l’oxydation. Je vous conseille donc d’acheter ces différentes huiles par petits conditionnements pour éviter d’abimer l’huile et pour pouvoir varier les gouts. Pour les cuissons, nous utiliserons les huiles d’olive, d’arachide et de tournesol qui résisteront plus à la température.

Et le beurre dans tout ça ?

Piece of butter  on  white backgroundLe beurre est moins gras que l’huile….mais ne supporte pas la cuisson sous peine de transformer ses acides gras et de devenir nocif pour la santé. La cuisson au beurre est fortement déconseillée. Le beurre cru (en quantité maitrisée) est une bonne graisse qui apporte de la vitamine A et E bonnes pour la peau et la vision.

En utilisant les bonnes matières grasses, vous pouvez allier plaisir et santé !