Comment alléger les plat d’hiver !

Pour cet hiver, je vous propose des astuces pour alléger les plats les plus caloriques ou choisir ceux qui le sont moins.

Pour alléger tous ces plats, j’ai une technique simple. Je reprends ce qu’un plat principal équilibré doit m’apporter. C’est à dire :

  • des légumes
  • des féculents
  • de la protéine

Ensuite, je détermine ce qui est présent dans le plat proposé et je trouve des astuces pour alléger le plat.

Commençons avec la raclette !

Sans surprise, il n’y a pas de légumes dans une raclette, ou alors quelques dès de tomate, ou quelques champignons.

Cela se corrige facilement avec l’apport d’une bonne salade verte qui pourra être mangée à volonté.

Les féculents sont représentés par de la pomme de terre vapeur.

Pour les protéines, il faudra se diriger vers de la protéine maigre (jambon blanc, jambon cru dégraissé, filet de bacon, viande de grisons, blanc de poulet)

Le problème est le fromage et le nombre de tranches qui peut monter à 8-10 dans certains cas.

Mon astuce :

Prenez seulement 3 ou 4 tranches de fromage, et coupez les en deux. A chaque tranche de fromage cuite, mangez la sans remettre une tranche à chauffer automatiquement.

Vous aurez 6 à 8 prises alimentaires comme les autres mais avec seulement 3-4 tranches de fromage.

N’oubliez pas de boire un maximum d’eau et de limiter l’alcool.

Comment faire avec une fondue  savoyarde ?

Pour alléger une fondue, il existe deux solutions.

La première ne plaira pas à tout le monde, mais pour alléger une fondue savoyarde, il ne faudrait pas manger de fondue savoyarde.

Il est possible de réaliser une fondue avec de la viande de bœuf maigre coupée en cubes et un bouillon réalisé avec un fond de veau ou des aromates.

La fondue asiatique est un excellent exemple ! Un bouillon très aromatique, et de la viande maigre qui cuit dans ce bouillon, c’est diététique.

Si vous ne pouvez concevoir une fondue sans fromage, vous pouvez réaliser une fondue savoyarde, mais avec des fromages moins riches.

Il faudra garder une base de fromage à pâte pressée cuite pour la texture (par exemple le beaufort) et ajouter de la cancoillotte qui est beaucoup moins grasse.

Et voilà une fondue allégée !

 

La tartiflette

Le seul élément non gras d’une tartiflette, c’est la pomme de terre vapeur.

Mais, mélangée avec le reste, elle ne reste pas longtemps maigre.

Pour alléger une tartiflette, nous pouvons utiliser du fromage blanc à la place de la crème fraiche.

Nous pouvons remplacer les lardons par des dès de jambon ou d’épaule cuite et le fromage pourra être de la cancoillotte qui est moins riche que le reblochon.

Il ne faudra pas oublier d’utiliser des oignons pour apporter du goût à l’ensemble et d’ajouter de la salade pour l’apport en fibres du repas.

 

Il existe néanmoins des plats d’hiver qui ne sont pas trop riches :

La pierrade.

Voilà le plat convivial que les diététiciens aiment.

Il y a des légumes, et en tout cas, nous pouvons en ajouter le plus possible à griller ou en accompagnement comme de la salade.

Les pommes de terres vapeur sont le féculent idéal, et les morceaux de viande maigre seront une excellente source de protéine (du poulet, de la dinde, du filet de bœuf).

Il ne reste qu’à éviter toutes les sauces riches et c’est gagné !

Si vous ne pouvez vous passer de sauce, une petite sauce fromage blanc et ciboulette sera parfaite.

 

Autre plat intéressant, la choucroute.

Encore une fois, si nous résonnons en terme d’aliments équilibrés, la choucroute est très intéressante.

Les légumes sont représentés par le chou qui est lactofermenté (plus facile à digérer).

Les pommes de terre vapeur sont un féculent sans graisses.

Il suffira de choisir de la protéine maigre (de l’épaule, du poulet, du poisson ou encore des noix de saint-jacques).

 

En hiver les plats riches n’aident pas à tenir la ligne, mais il existe des solutions pour se faire plaisir sans les kilos.

Yuka peut-elle faire les courses pour nous ?

Yuka est l’application qui permet de savoir si les aliments que l’on achète en grande surface sont bons pour notre santé.

Est-ce que nous pouvons nous référer à cette analyse pour tous les aliments ?

Je vous donne mon avis de nutritionniste avec les avantages et inconvénients de l’application.

Et comment l’utiliser pour que l’utilisation soit optimale.

Yuka, qu’est ce que c’est ?

Difficile lorsque l’on fait nos courses, de savoir si le produit qui nous fait envie est bon ou au contraire nocif pour notre santé.

L’avantage d’utiliser Yuka est d’avoir son avis instantanément en scannant le code barre du produit.

Aussitôt, nous pouvons avoir l’avis positif de l’application (avec un feu vert), ou au contraire sa mise en garde (avec un feu rouge), sur un produit que nous souhaitons acheter.

Cet avis est basé sur l’analyse de la composition du produit en ingrédients, en additifs et autres composants.

Quels sont ses avantages ?

En un clic, nous savons donc si notre produit est trop gras, trop sucré ou trop salé, et surtout, s’il contient des additifs ou autres substances néfastes à notre santé.

C’est génial et cela pallie au « NUTRI-SCORE » qui donne des notes sur le produit pour simplifier l’achat des consommateurs, mais qui est d‘une part facultatif pour les industriels agro-alimentaires, et qui d’autre part ne prend pas en compte l’impact santé du produit.

L’application est indépendante des fabricants et distributeurs, donc l’analyse est objective.

Mon avis de nutritionniste

Yuka permet de savoir si le produit acheté est plus ou moins sain mais cette qualification de « produit sain » n’est ni diététique, ni universelle, et je m’en explique.

  • les valeurs nutritionnelles son difficilement exploitables pour des non initiés et des erreurs de lectures sont possibles. Les valeurs sont données pour 100g de produit. Il faut donc bien penser à multiplier les données pour avoir le nombre total de calories et nutriments.
  • Un produit sera certifié « bon » par Yuka car contenant peu de graisses saturées, et peu d’additifs etc.. ex : activia à la vanille. Mais au niveau diététique, cela correspond à une crème dessert et de nombreuses personnes peuvent faire la confusion et prendre ces produits à chaque repas. Ce qui est une erreur nutritionnelle.
  • Le même exemple avec des chips aux pois chiches qui sont certifiées « bonnes » car moins grasses et sans gluten par exemple. N’oublions pas qu’elles restent des chips et surtout des produits ultra transformés, donc pas sains du tout pour l’organisme.

Comment utiliser l’application

Pour utiliser correctement YUKA, il faut respecter quelques consignes :

  • Comparer des produits équivalents et prendre le meilleur. Il est difficile de dire si un produit seul est bon nutritionnellement.
  • Quand vous avez un doute sur un produit, par exemple un laitage, comparez le avec son équivalent de base, par exemple avec un yaourt nature.
  • Si un produit contient plus de 5 ingrédients, des additifs etc, évitez ce produit.

Yuka est une excellente application.

J’ajouterai que son utilisation peut être complétée avec l’application « Open Food Facts », qui ajoute l’indice Nova, qui est un facteur de transformation du produit.

En un coup d’œil, nous savons si le produit est sain et le moins transformé possible pour mettre les bons produits dans notre caddie.

4 conseils pour être en forme à la rentrée

L’été a été chaud et la motivation pour bien manger a peut être fondue.

Voici 4 astuces pour préparer une bonne rentrée !

 

Dire non aux apéritifs

L’été est la période propice aux apéritifs !

Nous connaissons tous l’apéritif pour fêter les vacances, pour fêter la fin de semaine, pour rencontrer des amis, pour prendre le soleil en terrasse.

Bref, toutes les occasions sont bonnes ou ont été bonnes pour grignoter quelques aliments autour d’un petit cocktail.

ça fait du bien mais cela pose deux problèmes :

Le premier est que ce n’est pas bon pour le corps avec des mauvaises calories et des graisses qui vont s’installer souvent au niveau du ventre.

Le deuxième est que, justement, c’est sympathique et bon, alors, on aimerait bien que cela continue…

Même s’il fait beau au mois de septembre, il faut résister aux tentations en semaine et s’autoriser un seul apéritif le week-end pour se détendre.

Sinon, les efforts réalisés pour perdre les quelques kilos en excès ne vont pas payer.

 

Préparer ses menus en avance

Pendant l’été, deux choses ont pu se passer :

L’été s’est bien passé, vous avez bien mangé et fais du sport et, résultat, pas de kilos en plus.

C’est top !

Autre possibilité un peu moins sympathique.

L’été s’est bien passé, mais tellement bien que quelques kilos sont venus s’incruster chez vous..

En plus, la rentrée et sa charge de travail arrivent et vous n’aurez plus vraiment de temps pour vous concocter des petits plats en équilibres.

Alors, la solution est l’anticipation.

On prévoit les menus (équilibrés par votre diététicien) que l’on souhaite manger, et on réalise les courses en fonction.

Pas de stress, vous saurez chaque jour quoi manger, et en plus vous aurez ce qu’il faut .

Et en suivant ces menus, le poids va redescendre tout seul.

Du sport, du sport

A la rentrée, on reprend les bonnes résolutions.

Il faut s’inscrire à une activité.

L’avantage des salles de sport est qu’il y a du monde et que cela peut motiver, et il y a tout le matériel et des professionnels à disposition.

Prenez une salle proche de chez vous ou de votre travail, sinon vous n’irez pas.

Si la salle de sport ne vous tente pas et/ou que vous n’avez pas d’activité physique régulière, introduisez une activité dans votre quotidien.

De la marche pour aller ou revenir du travail, prendre les escaliers, prendre 20 min pendant la pause déjeuner pour marcher avec un ou une collègue.

Tout est bon pour bouger son corps et c’est tellement important.

Si votre seul créneau est le week end, pensez aux marches actives avec votre diététicien chaque mois.

 

On n’attend pas

On n’attend pas la semaine prochaine, lundi prochain, qu’un collègue rentre de vacances, que la nouvelle salle de sport ouvre…

Sinon, vous aurez de réelles difficultés à reprendre de bonnes habitudes.

Reprendre et maintenir de nouvelles habitudes peut prendre quelques semaines, alors n’attendez pas et mettez toutes les chances de votre côté tout de suite.

 

Le premier pas est le plus difficile, ensuite, les habitudes reviennent vite.

 

 

 

Quelle alimentation pour le bac

A quelques jours du Bac, je vous donne mes conseils nutritionnels pour avoir de l’énergie pendant les épreuves.

Manger équilibré 

 Une alimentation insuffisante et/ou trop riche auront pour effet de ne pas apporter suffisamment d’énergie ou alors de fatiguer le corps.

A chaque repas principal, il faudra apporter des légumes (dont des crudités au moins une fois dans la journée) pour apporter des fibres, vitamines et minéraux, nécessaires au bon fonctionnement de notre cerveau.
Des carences en certains vitamines et minéraux peuvent être à l’origine de fatigue et de moins bonnes capacités cérébrales.

Les légumes doivent être accompagnés de féculents pour avoir de l’énergie.

Des pâtes, du riz, des céréales, c’est la base d’un repas équilibré qui apporte de l’énergie. Les féculents complets permettront qu’elle soit diffusée dans la durée.

On évitera les sauces grasses (crème, mayonnaise) qui pourraient alourdir la digestion, et on préfèrera la sauce tomate en accompagnement.

A cela on ajoutera une portion de protéine (souvent une seule fois dans la journée) plutôt maigre pendant les épreuves (viandes blanches, steak haché, jambon).

On apportera au moins une portion de poisson gras (saumon ou thon) pour les oméga 3 qui vont nourrir le cerveau.

Le laitage et le fruit en fin de repas permettront de terminer avec une note douce et sucrée, et quelques vitamines et minéraux si le fruit est cru.

 

Ne pas sauter de repas

Pendant le Bac, on s’organise pour ne pas sauter de repas au risque de manquer d’énergie dans la journée.

On prépare son petit-déjeuner la veille pour être sûr de le prendre et de bien commencer la journée.

 

Les bons gestes du quotidien (boire de l’eau, manger lentement)

Pendant les examens, il faut boire régulièrement toute la journée.

Environ 2-3 verres d’eau à chaque repas et 500 ml (1 petite bouteille) dans la matinée et dans l’après-midi.

Sans eau, on est déshydratés, et en cas de déshydratation, ce sera 10 % de performances intellectuelles en moins.

Alors, ce serait dommage d’oublier de boire.

 

Aussi, il est très important de manger lentement et bien mastiquer pendant les repas.

Cela évitera de provoquer une grosse fatigue après le repas, qui sera consécutive à une hypoglycémie réactive.

Plus le repas sera lourd et mangé rapidement, et moins, on aura d’énergie pour les épreuves.

On évitera donc les sandwichs, tacos, frites et autres aliments de la « junk food » pour mettre toutes les chances de notre côté.

Il faut anticiper et apporter des plats préparés en Tupperware ou manger dans les cantines dans lesquelles, les repas sont équilibrés.

 

Les aliments à avoir le jour des examens :

– L’Eau en buvant régulièrement des petites gorgées.

– Des barres de céréales aux fruits si on a oublié le petit déjeuner.

– Des amandes en cas de petit creux.

Astuces pour un barbecue sain et léger

La saison des barbecues est lancée ! Est-ce un mode de cuisson sain et léger?

Comment faire pour limiter les apports caloriques?

Voici mes conseils:

  • Un apéritif léger

Quand vous avez du monde à la maison, oubliez les chips et les cacahuètes et proposez des produits sains. Des légumes crus à mélanger avec du houmous, du guacamole ou des tartinades maison, tout ce qu’on peut grignoter sans les kilos en trop.

Si vous êtes invités, mangez des légumes crus avant de partir, comme cela, vous aurez moins faim et moins envie de vous jeter sur tout ce qui traine sur la table.

Mon conseil, prenez le temps de discuter et de profiter du moment avant de prendre la première poignée dans les apéritifs, après ce sera difficile de s’arrêter !

  • Choisir des viandes maigres

La cuisson au barbecue n’est pas grasse car il n’y a pas de matières grasses ajoutées, mais si on grille de la viande grasse, cette cuisson n’a plus d’intérêt (diététique).

La règle pour les barbecues que vous faites à la maison, c’est : « pas de saucisses et merguez », car il y en aura à l’extérieur, chez les amis ou la famille. Les saucisses et merguez sont trop grasses pour en avoir à chaque barbecue.

Il y a énormément de possibilités de protéines à cuire et qui seront gouteuses et maigres.

Dans les viandes rouges, le filet, faux-filet en brochette, le filet mignon mariné ou non, les volailles (cuisses, blancs, pilons de poulet), les poissons (saumons, thons, sardines, maquereaux) en papillotes ou grillés, les crustacés (crevettes, gambas) etc.

Et pour celles et ceux qui ne mangent pas de viande ou qui souhaitent réduire leur consommation de protéines animales, il y aura tous les légumes à griller (poivrons, tomates, courgettes, champignons)

  • Des accompagnements équilibrés

Pour accompagner tout ça, on mise sur les légumes crus et les salades en tout genre ! Carottes, tomates, poivrons, courgettes marinées dans du citron, et on utilise toutes les herbes et les épices qu’on connaît. Curry, herbes de provence, persil, basilic etc..

Pour les féculents, des taboulés, des salades de pâtes, de riz, de lentilles, de pois chiches, à mélanger avec des légumes.

L’objectif est de se faire plaisir mais en maitrisant la diététique.

  • Réduction de l’alcool

Le pire ennemi de notre ligne reste l’alcool, et s’il n’y a que ça à table, alors, c’est la catastrophe !

Ayez sur la table de l’eau pour boire à la place de l’alcool, ou 1 verre d’eau entre chaque verre d’alcool pour réduire sa consommation.

Aussi, préparez des boissons rafraîchissantes « maison »qui feront le plus bel effet et qui donneront envie de se désaltérer sans culpabilité.

Des barbecues bien anticipés et bien gérés, c’est l’assurance de se faire plaisir en gardant la ligne.

Perdre du poids avant l’été : 4 erreurs à éviter

Avant de se prélasser les doigts de pieds en éventail sur la plage, on a du travail pour rattraper les écarts de l’hiver et perdre du poids !

Beaucoup de solutions sont proposées pour perdre vite et beaucoup, mais attention, cela se fait au risque de votre santé, et surtout d’un rebond du poids qui sera par la suite, plus difficile à déloger.

Quelles sont les plus grosses erreurs à éviter pour perdre du poids avant l’été ?

  • Manger moins pour perdre vite

La solution la plus simple pour perdre du poids est de manger moins.

Oui, mais moins comment, quand on sait que nos besoins sont tous différents ?

Ainsi, les régimes restrictifs proposant ses méthodes ne se soucient pas de vos besoins personnels et le risque principal est d’être en carences et en fonte musculaire.

Aussi, le sentiment de frustration et de privation ne sera pas tenable sur le long terme.

Malheureusement, le résultat sera souvent une reprise du poids à cause de craquages alimentaires dus à ces privations et un sentiment fort de culpabilité.

Une perte de poids respectant vos besoins et ciblant la masse grasse sera tout aussi efficace, et surtout gérable sur le long terme.

  • Prendre des compléments ou suppléments au lieu de manger 

Par définition, un complément alimentaire doit complémenter un manque, alors, si ce n’est pas le cas, il n’a pas d’intérêt.

S’ils sont proposés pour compenser un manque alimentaire et d’éventuelles carences, alors, pourquoi ne pas simplement manger équilibré pour couvrir nos besoins ?

Sans parler de la frustration de ne pas manger comme tout le monde et se faire plaisir.

Pour soulager son porte-monnaie et éviter les mêmes effets indésirables que précédemment, fuyez ces méthodes abusives de perte de poids.

  • Ne pas boire pour peser moins lourd

La déshydratation ferait peser moins lourd… sur du court terme, mais à quelles conditions sur le long terme ?

Une fatigue quotidienne.

De la rétention d’eau en compensation.

Une mauvaise qualité de peau, et une mauvaise élimination des déchets de l’organisme.

La déshydratation peut amener à un mauvais état de santé général.

Surtout, ne buvez pas moins d’eau pour peser moins lourd, c’est dangereux à la santé.

8 à 10 verres d’eau répartis dans la journée vous permettront d’être en bonne santé.

 

  • Faire trop de sport

Tout le monde le sait, faire du sport peut aider à perdre du poids, alors, si on en fait tous les jours, est-ce qu’on peut perdre plus vite ?

Pas forcément, car cela dépendra de la qualité de l’activité physique.

Si vous pratiquez une activité de musculation, celle-ci ne ciblera pas la perte de masse grasse et peut même faire prendre de la masse en fonction de l’alimentation.

Aussi, une activité physique pratiquée de manière intensive, surtout si on n’a as l’habitude, peut être un risque de blessure.

Cela peut dégouter de l’activité physique et empêcher d’en faire régulièrement.

Aussi, si vous perdez du poids parce que vous pratiquez du sport tous les jours, que se passera-t-il quand vous bougerez moins ?

Le sport est important pour être en bonne santé et perdre du poids et sera efficace s’il regroupe le plus possible de muscles, s’il dure longtemps et s’il est pratiqué régulièrement.

 

Si vous souhaitez perdre du poids avant l’été, voici mes conseils :

 

– mettre en place un plan alimentaire avec votre diététicien pour adapter les besoins et tenir le coup avec des suivis réguliers

– mettre en place une activité physique qui sera régulière et non douloureuse

– mettre en place une hydratation qui permet d’être en bonne santé.

 

Avec ces conseils et en s’y prenant suffisamment en avance, les résultats seront efficaces et surtout pourront se maintenir dans le temps en respectant votre santé.

 

Alors êtes-vous prêts ?

 

Mes conseils pour l’après pâques

Ce week-end, c’est pâques ! Et donc… chocolats🍫🍫🍫

Voici mes conseils pour chouchouter votre foie après les fêtes 😉

– Augmentez la part de légumes crus et de féculents complets pour augmenter les fibres alimentaires
– Utilisez des légumes qui vont drainer le foie (artichaut, radis noir, chou vert, brocolis)
– Buvez un verre de jus de citron frais le matin à jeun
– Ayez une hydratation suffisante pour drainer les toxines (1,5 à 2l d’eau/ jour)

Prenez du plaisir pendant ce long week-end, après on reprend les bonnes habitudes !